01/11/2006

FC Twente-Kalmar FF : Pour une place en UEFA Cup...

Les championnats nationaux n'ayant pas encore repris... heureusement pour les fous de foot de mon acabit qu'elle existe malgré tout cette Coupe Intertoto...
2001_0108Image0007

C'est à une finale retour que nous allions assister nous deux Michel en nous rendant au Arke Stadion, fief du FC Twente Enschede.

2001_0108Image0008Je m'y était déjà rendu en compagnie de Renaud... c'est fou comme ça parait loin! Pourtant c'est à peine plus long que le trajet Durnal-Stade de France, mais cette impression d'éloignement doit être renforcée par la monotonie des 60 derniers kilomètres d'autoroute et surtout les limitations de vitesse (qu'il vaut mieux respecter en terre batave!) plutôt inappropriées...
 
Enfin, nous arrivons à bon port et largement à temps... Le guichet n'est pas encore ouvert! Nous achetons nos tickets après quelques minutes de patience, meublées par la visite du fan-shop.
2001_0108Image0009

Face au stade est implaté un complexe cinématographique. C'est là que nous irons attendre l'heure du coup d'envoi en prenant un verre. Nous reviendrons au stade et serons à nos places pil-poil pour le coup d'envoi!

2001_0108Image0019

 

2001_0108Image0026

Les locaux entament la rencontre après une défaite 1-0 en Suède. Ils prennent la direction des opérations mais se heurtent à une équipe suédoise solidaire et solide... Pas évident de bousculer ces vikings-là! Les visiteurs eux se montreront plutôt timide offensivement. Boschker n'aura aucun mal à capter, sur coup-franc, le seul ballon cadré sur son but.

2001_0108Image0013Dans un stade bien garni, les deux équipes se neutralisent; les offensives de l'une étant systématiquement annihilées par l'organisation de l'autre. C'est donc sur un score nul et vierge que les joueurs rentrent aux vestiaires!
2001_0108Image0029

Et c'est alors en une mi-temps que tout va se jouer... Rapidement, sur le total des deux rencontres, le FC Twente refait son retard, Touma inscrivant le premier but des siens dès la 49ème minute!

2001_0108Image0037

Cela ne semble pas déstabiliser vraiment les suédois qui encaissent dans les minutes qui suivent la poussée des bataves. Pour qui le scénario tourne au drame quand, à la 67ème, Johansson égalise! Il faudrait que dans les vingt dernières minutes la défense de Kalmar cède deux fois pour que les hollandais accèdent à l'UEFA Cup.

2001_0108Image0048

Ni Michel, ni moi ne croyons encore en leurs chances et peu de supporters affichent à ce moment un regard optimiste... Et pourtant! Ces deux buts vont tomber, et plus rapidement que ce à quoi nous nous attendions. Par deux fois, signant du coup un hat-trick quasi parfait, Touma va à nouveau, aux 73ème et 79ème minutes, tromper la vigilance de Wasta, le portier du Kalmar FF!

2001_0108Image0038

Au coup de sifflet final, le FC Twente empoche donc son ticket pour le tour préliminaire de l'UEFA Cup, à la plus grande joie de ses supporters! Nous regagnons la voiture et serons très vite sur l'autoroute toute proche...

21:36 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Pas de vacances...

.... et pas de répis pour les braves !
 
Cela fait quelques années maintenant que l'on entend parler de la multiplication des rencontres, de la surcharge des calendriers, de l'épuisement des joueurs, de l'allongement des saisons sportives, etc, etc....
 
Et bien cet été, alors que le Mondial 2006 n'étaient pas fini, certains clubs européens étaient déjà en lice en Coupe Intertoto! Le plus drôle la-dedans c'est qu'aujourd'hui l'UEFA cherche à remédier à cette surcharge du calendrier en instaurant des tours préliminaires dans toutes les compétitions pour finalement ne garder que quelques équipes... Le plus bel exemple de ce tri 'élitiste', la Champions League : des équipes 'protégées' (cela ferait tache qu'un grand d'Europe ne chute dans une confrontation directe avec un club finlandais ou moldave), la quasi impossibilité pour les petits d'atteindre la phase de groupe, et en phase de groupe, la quasi certitude pour les gros de passer...
2001_0102Image0001

Enfin.... Ce n'est pas pour digresser à ce sujet que je suis là! Donc dès juillet, la Coupe Intertoto avait démarré et le hasard a voulu que le 16 juillet je sois à Berlin au Friedrich-Ludwig-Jahn Sportpak, occupé habituellement par l'équipe amateur du Herta BSC, pour assister à la rencontre aller de la finale Intertoto opposant le Herta local à l'équipe moscovite de Mockba.

 
En fait, j'étais la veille au concert de Depeche Mode à Leipzig et quand on est à Leipzig, Berlin n'est plus très loin... Comme cette rencontre se jouait le dimanche après-midi, comme l'occasion fait le larron et comme je suis assez vite tenté par ce genre d'opportunité...
2001_0102Image0003

Arrivé au stade une bonne heure avant le coup d'envoi, je n'ai eu aucun mal à trouver à me garer à un endroit d'où je pourrais sortir rapidement. Je me suis ensuite mis dans la file aux guichets, qui étaient encore fermés à cette heure-là. Une petite dizaine de minutes d'attente et hop me voilà avec un ticket en poche.

2001_0102Image0007

Je gagne le boulevard tout proche et y déguste une pils locale puis rejoins ma place. Le stade n'est évidemment pas très copieusement garni. Quelques supporters russes ont fait le déplacement. Les équipes sont à l'échauffement.

2001_0102Image0008

 

2001_0102Image0009Elles font leur retour "officiel" sur la pelouse et le match peut commencer... Enfin, l'échauffement continue d'abord pendant 30 bonnes minutes! Pas terrible du tout ce début de rencontre...
2001_0102Image0010

 

2001_0102Image0016

 

2001_0102Image0018

La fin de la première mi-temps sera animée par le simple fait que les moscovites semblent se rendre compte qu'en fait ces berlinois-là sont prenables! Mais leurs premières incursions dans l'arrière-garde allemande sont soit très timides, soit plutôt maladroitement exploitées.

2001_0102Image0025

Enfin la pause, cela me permet de me dégourdir quelque peu. La seconde période sera de mailleure facture. Les russes se créeront quelques belles occasions sans toutefois parvenir à tromper le gardien local. Il faudra un bon quart d'heure pour que les joueur du Herta ne fasse enfin vibrer leurs supporters.

2001_0102Image0028

 

2001_0102Image0038

Le gardien russe sera enfin battu, mais son but sera sauvé par un défenseur présent sur la ligne de but!

2001_0102Image0040

Les échanges iront crescendo, le rythme sera plus vif durant la dernière demi-heure. Mais aucune des deux équipes ne parviendra à marquer! C'est avec un score en leur faveur que les moscovites acceuilleront les berlinois dans leurs installations (on sait aujourd'hui que les allemands l'emportèrent 0-2).

2001_0102Image0044

Aussitôt la rencontre terminée, nous avons quitté le stade et rejoint l'autoroute. Berlin-Durnal, un bon 800 Km à faire avec encore quelques souvenirs en poche!

10:52 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/10/2006

La Coupe du Monde 2006 !

Quelques jours après les derniers matches amicaux, le plus grand tournoi du monde commençait!

 

De sport "populaire", il ne sera sans doute jamais plus question... Cette édition en a sonné le glas!

 

Une augmentation impressionante des prix. Des quotas de tickets limités à une portion ridiculement congrue laissant les supporters (les vrais) des équipes qualifiées plutôt amers (voir les forums de supporters français, suisses, anglais,...). Des règles d'attribution de tickets frisant le ridicule : on ne pouvait acheter des tickets que pour un maximum de 4 rencontre en Cat.4, mais jusqu'à 7 rencontres en payant les catégories plus élevées. Des places dans le stade considérées en Cat.1 (les plus chères) alors qu'elles étaient très, très mal placées. Donner la priorité à la vente de packages aux entreprises à des prix exorbitants et prétendre qu'il n'y a plus de places disponibles pour le public pour finalement remettre en vente au dernier moment les tickets de ce fameux packages resté invendus. Dans ces conditions, le foot n'est plus populaire, c'est un luxe que bien de gens ne peuvent plus se permettre. Le ponpon, c'est le système - payant, y'a pas de petit profit - permettant d'attribuer un ticket à une autre personne... D'un côté on condamne le Marché Noir, de l'autre on ouvre la porte à se qu'il se fasse sans trop de soucis...

 

La grosse rigolade aussi quand on voit les résultats des ventes via www.fifaworlcup.com !!! C'est fou ce que les spectateurs allemands ont eu comme chance au tirage au sort lors des différentes phases de vente...

 

Que penser du tournoi en lui-même? Sportivement, qu'il ne faut pas nécessairement être la meilleure équipe du monde pour être sacrée (mais ça, c'est pas nouveau). Que l'Italie a eu deux gros coups de pouce lors de l'annulation du deuxième but américain et surtout lors du 1/8ème de finale. Que l'Europe domine le foot mondial (???). Qu'il n'y a quasi plus de petites équipes, mais que laisser passer des petits pays peut être économiquement génant. En ce qui concerne l'organisation, allemand, trop allemand. Sans fioritures, sans imagination, tellement aseptisé... On était bien loin de la jovialité, de la convivialité, de la joie de vivre, du bonheur qui avaient irradié l'édition française! Même les Fan-Fest n'avaient rien d'emballant! Politiquement. Ce fut très correct. Ce mondial n'a pas fait de vagues... Et tout le "politique" qui tourne autour du ballon rond était sur la même longueur d'onde! Edifiant! Aucun d'eux ni à la Fifa, ni dans le Comité d'organisation n'a remarqué le nombre impressionant, si pas d'erreurs, à tout le moins de fantaisies de l'arbitrage. Pas de commentaires assassins après le terrible Hollande-Portugal (résumé officiel : http://fifaworldcup.yahoo.com/06/fr/060625/1/5hl8.html). Et que dire et que penser de la façon dont on n'a pas parlé de l'incident Zidane-Matterazzi (résumé officiel : http://fifaworldcup.yahoo.com/06/fr/060709/1/5veo.html) !

 

J'ai passé de très très bon moments lors de cette Coupe du Monde, pas tous dans les stades, mais elle me laisse un goût amer... Quel va être après cela l'avenir du foot? La spirale financière dans laquelle ce sport est aujourd'hui engagé ne va-t-elle pas tout doucement le mener à la perte de son essence? Restera-t-il encore longtemps aussi "populaire" qu'il ne l'est encore aujourd'hui? Est-ce que j'aurai encore en 2010 les moyens de m'acheter un ticket?

 

Beaucoup de questions auxquelles je suis incappable de répondre, mais au sujet desquelles je suis loin d'avoir un a priori optimiste.

 

En attendant, j'ai profité de ce que j'ai pu avoir! Je n'aurai sans doute jamais été aussi vite pour rattraper mon retard en résumés. Je vous envoie tout simplement sur http://wm2006germany.skynetblogs.be !

 

Bonne lecture! 

21:40 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

08/10/2006

Le WM2006 se prépare... tout doucement !!!

La saison terminée... Pas tout à fait cette année. Certain doivent encore la ponctuer par leur participation au plus grand tournoi footballistique, la Coupe du Monde!

 

Cette édition 2006 à lieux, comme en 1988, à deux pas de chez nous. Au départ, je m'étais régalé de cette nouvelle, mais la galère pour l'obtention de billets m'a plutôt fait déchanter...

 

Enfin, coup sur coup, nous sommes allés voir trois rencontres mettant aux prises 5 pays qualifiés.

 

27/05/2006 : France-Mexique.

 

Ce premier match, j'y suis allé seul. Pas trop mal placé, quoique bien haut dans le Stade de France, j'ai surtout apprécié la rencontre pour l'ensemble des commentaires que j'ai eu la chance d'entendre...

2006_0602Image0006

 

 

2006_0602Image0007

Tout comme lors de la préparation de France '98, les Bleus et surtout leur sélectionneur, essuyent des salves assez considérables d'avis négatifs tant du public que de la presse spécialisée.

2006_0602Image0011

 

 

2006_0602Image0022

La rencontre face au Mexique s'est soldée par une petite victoire, 1-0, mais le jeu développé n'avait rien d'emballant... Normal aussi quelque part! Il ne s'agit que d'un match de préparation et il sert avant tout à paufiner quelques réglages!

2006_0602Image0023

 

 

2006_0602Image0033

Il serait idiot pour un joueur de venir sur la pelouse, se blesser et rater le mondial (cela est arrivé quelques jours plus tard...)!

2006_0602Image0079

Bref, j'ai vu deux 'bonnes' équipes aux styles opposés, aux qualités certaines mais qui en ont laissé (beaucoup!) sous la pédale!

 

 

02/06/2006 : Allemagne-Colombie.

 

C'est au Borussia Park de Moenchengladbach que je me suis rendu avec Michel pour suivre un des derniers mtch du pays hôte avant le coup d'envoi de "son" mondial!

2006_0602Image0084

 

 

2006_0602Image0090

Pas vraiment la même atmosphère qu'à St Denis. Ici tout est germanique de l'abord à la sortie du parking! Une organisation sans faille, mais d'une froideur... Heureusement, une bonne bratwurst/bière vous font vite oublier ces quelques inconvénients...

2006_0602Image0092

L'acceuil des joueurs sur la pelouse fait très protocolaire, pour les jeunes volontaire du WM2006 aussi, il s'agit sans doute d'une répétition grandeur nature!

2006_0602Image0103

Le match est plaisant, nous verrons ici bien plus de but qu'à Paris (4-1)...

2006_0602Image0106

A la mi-temps, j'ai pu me rendre compte que sous des abord au départ austères, l'Allemagne peut se montrer plutôt acceuillante... De bonne augure pour les prochaines semaines!

2006_0602Image0119

 

2006_0602Image0141

Nous avons regagné le stade pour suivre les 45 dernières minutes de cette joute amicale. Elle passèrent assez rapidement car le jeu développé de part et d'autre fut loin d'être fermé. Ce test était-il vraiment significatif pour les Allemands? Son but n'était sans doute que de pouvoir affronter quelques jours avant le coup d'envoi du tournoi une équipe au style de jeu approchant celui de l'Equateur. Dans ce cas, mission accomplie...

2006_0602Image0171

Au coup de sifflet final, j'ai rejoint le point de rendez-vous fixé avec Michel. Point de rendez-vous aussi des supporters colombiens, ambiance! Dommage qu'ils ne soient pas là pour le WM2006... Il ne manquent pas d'atouts!

2006_0602Image0170

 

04/06/2006 : Hollande-Australie.

 

A moins d'une semaine de la cérémonie d'ouverture, nous voici en route pour le Kuip de Feyenoord.

 

Nous avons obtenu via Warang, un thai installé aux Pays-Bas que j'ai rencontré pendant la tournée U2, des tickets pour cette dernière rancontre amicale.

2006_0605Image0176

 

2006_0605Image0177

Nous faisons d'abord un tour du stade et ne voilà-t-il pas que nous tombons sur notre Jean-Marie National! Il participe à un jeu de botté de penalty... Et il jettera l'éponge face à Daniel qui ne manquera pas un tir! Le temps d'une petite photo souvenir avec ce "Monument" du foot belge et nous gagnons nos places.

2006_0605Image0182

 

 

2006_0605Image0185

Daniel et Fabrice font quasi couleur locale... Comme à chacune de leur sortie, les Oranjes ont repeint le stade, enfin... les tribunes! Toujours haut en couleur et fertiles en imagination ces supporters bataves!

2006_0605Image0186

 

2006_0605Image0196

Ici aussi, on sentira bien que la rencontre est avant tout un dernier test de préparation au rendez-vous autrement bien plus importants qui s'annoncent. Elle sera néanmoins la plus agréable à suivre car elle sera la plus disputée des trois!

2006_0605Image0205

 

 

 

 

 

19:38 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

03/09/2006

Belgique-Turquie : la "reconstruction" continue.

C'est avec Michel et Renaud que je suis allé voir cette rencontre amicale entre nos Diables et la Turquie. En plus de me donner l'ocasion de passer une très bonne soirée avec mes deux amis, cela m'a également permis de découvrir un stade où je n'avais jusqu'ici jamais mis les pieds. Un beau petit stade d'ailleurs. Agréable et bien conçu.

 

 

Avant de rejoindre nos places, nous avons 'profité' de la spacieuse buvette pour nous rafraîchir et discuter un peu de tout et de rien mais surtout de... foot! Nous allions monter dans notre bloc quand j'ai reçu un message d'Ozkan, un ancien collègue, je l'ai attendu quelques minutes devant l'entrée et, même si nous avons à peine eu le temps d'échanger quelques mots, cela m'a fait plaisir de le revoir! Enfin, ça y est. Nous sommes à nos places juste à temps pour voir les équipes arriver sur le terrain.

Les visiteurs donnent le coup d'envoi et il ne faudra pas longtemps (à peine deux minutes!) pour qu'ils enflamment des supporters venu en nombre les soutenir! René Vandereycken continue sont travail de reconstruction. La sélection de ce soir est à nouveau essentiellement composée de jeunes joueurs épaulés par quelques vieux briscards. Tout n'est pas parfait, loin de là mais les belges ont le mérite de se battre et au moins, bien qu'il s'agisse d'une rencontre amicale, ils mouillent leur maillot!

Les turcs, petite révélation de la Coupe du Monde 2002, ne seront pas non plus en Allemagne. Ils préparent eux aussi la campagne qualificative pour l'Euro2008. Et c'est assez logiquement qu'il doublent leur avantage! Les belges ont alors fait preuve de hargne et de caractère et c'est tout aussi logiquement qu'ils sont revenus à hauteur de leur opposant.

 

En seconde période, les plus belles actions furent à mettre au crédit de nos représentants mais aucune occasion franche ne se dessina devant le but de Rustu. A quinze minutes du terme, c'est sur phase arrêtée que Tuncay redonnait l'avantage aux siens!

Les dernières minutes de la rencontre furent plutôt crispantes. C'est une nouvelle fois à la volonté et au courage que les Diables mirent comme ils le pouvaient la pression sur la défense turque... qui finit par céder, dans les arrêts de jeu! Arrachant un très beau match nul et restant invaincus depuis la 'prise de pouvoir' de René Vandereycken, les belges laissaient miroiter aux yeux de leurs supporters les espoirs les plus fous en vue de la prochaine campagne qualificative pour l'Euro2008. Un rendez-vous à ne pas rater...

10:19 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/08/2006

Arsenal FC-FC Barcelone : Pluie d'Etoiles sur la ville lumière...

Une semaine après avoir vécu la finale UEFA 2005/2006, c'est vers Paris que je partais en quittant le bureau ce 17 mai...
 
Deux bonnes heures de route quasi sans embouteillage, ouf! Juste un peu ralenti à l'entrée de Paris et puis j'ai du pas mal tourner avant de trouver un endroit où me garer.

Pas trop loin du stade, je suis donc arrivé suffisament tôt pour en faire le tour complet avant de rejoindre ma place. Les deux équipes étaient encore sur le terrain à ce moment-là et les tribunes étaient déjà bien garnies. Après avoir entendu les prix auxquels certains tickets ont été revendus... j'étais bien content d'en avoir trouvé un à un prix "normal"!!!

La cérémonie annonçant la finale commence!

 

 

Elle se termine avec l'arrivée sur la pelouse des deux prétendants au titre européen : le FC Barcelone et Arsenal FC! Du beau spectacle en perspective!

 

 

Dès le coup d'envoi, les premières occasions tombent. Pour les Gunners tout d'abord par l'inévitable Titi Henry, mais il ne faudra que le temps de traverser le terrain pour que le Barça ne mette déjà en péril l'invincibilité de Lehman.

 

 

Le match est prenant et dès la 18ème minute, premier coup de théâtre! Les anglais se retrouvent à 10 suite à l'exclusion de leur dernier rempart!

 
En infériorité numérique, Arsenal se réorganise. Les catalans prennent alors fort logiquement la direction des opérations et se montrent bien plus dangereux que leur adversaire sans parvenir à trouver la faille...

Les anglais n'ont d'autre choix que de procéder en contre et là, la vitesse d'Eboue et de leur capitaine fait merveille. Moins de dix minutes avant la pause, Eboue est arrêté fautivement. Henry donne le coup-franc qui sera repris victorieusement par Sol Campbell. Il faudra quelques minutes pour que Barcelone ne réagisse et dans les arrêts de jeu, une frappe d'Eto'o fera trembler le poteau du but d'Almunia. C'est donc fort de ce petit avantage d'un but que Wenger retrouve son équipe au vestiaire.

Dès la reprise, les intentions de Rijkaard sont claires : il faut égaliser au plus vite! Le remplaçant de Lehman s'interposera sur les tentatives de Deco, Iniesta et Van Bronckhorst. Ronaldinho tentera sa chance à plusieures reprises mais n'arrivera jamais à cadrer...

 
Lancés à l'offensive, les catalans s'exposent bien évidement aux contres londoniens qui bénéficieront de deux superbes occasions de doubler la mise via Ljundberg et Henry. A chaque fois, Valdez sauvera les siens!
 
Le dernier quart d'heure à peine entamé, Eto'o libérait les siens et ses supporters! Son tir croisé à ras de terrre ne laissant aucune chance au portier d'Arsenal!

Cette égalisation galvanisa l'ensemble des "Blaugrana". Quelques minutes plus tard, Larsson isolait Belletti dont la frappe puissante, bien que déviée par Almunia, faisait mouche! Brisée par ces deux buts tombés coup sur coup, la formation anglaise ne parvenait pas à réagir, les espagnols n'eurent aucun mal à contrôler la fin de la rencontre.

Passé à deux doigts du succès, les londoniens précédèrent les barcelonais sur le podium.

C'est ensuite dans une ambiance de feu que l'équipe et le staff catalan s'y sont présentés pour y recevoir le plus prestigieux des trophées européens!

 

 

Je ne m'éternisai pas de trop et le temps de regagner la voiture, me voilà pris dans les premiers bouchons... Rues barrées, déviations... Je préfère m'arrêter et demander mon chemin plutôt que de tourner à l'aveuglette! Il me faudra une bonne trentaine de minutes pour être enfin sur l'autoroute. Je ferai un halte-café sur le trajet du retour, histoire de rester éveillé jusqu'à la maison... Il est finalement près de 4h du matin quand je rentre! J'ai bien essayé de me lever à 6, mais j'ai pas su...

23:31 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/08/2006

Arabie Saoudite-Belgique : l'un prépare le Mondial, l'autre son avenir...

Pour Michel et moi, retour en terre batave au lendemain de la finale de l'UEFA Cup!

 

Ce soir, au Wagner & Partners Stadion, antre du Fortuna Sittard, c'est à la rencontre amicale entre l'Arabie Saoudite et nos Diables Rouges que nous allons assister.

 

Absorbés par notre discussion, nous avons raté une sortie et du coup, nous arriverons dans le stade en ayant raté le coup d'envoi d'une bonne minute et nous aurons encore le dos tourné à la pelouse lorsque Caluwe donnera l'avantage aux belges dès la troisième minute!

 

Une fois installés, c'est à une petite partie plaisante que nous allons assister. Si de leur côté les arabes préparent la Coupe du Monde toute proche, notre équipe nationale, reprise depuis peu par René Vandereycken prépare elle son avenir à plus long terme...

 

Tout comme pour la rencontre précédente face au Luxembourg de Guy Hellers, notre nouveau sélectionneur a fait appel aux jeunes espoirs de notre pays. Certains ont un nom qui nous est déjà familier, d'autres doivent encore se faire connaître... Ils sont épaulés par quelques joueurs plus expérimentés comme Goor ou Léonard.

 

C'est sans vraiment forcer leur talent que les belges viendront à bout de cette équipe qualifiée elle pour le grand rendez-vous du football mondial en Allemagne.

 

Après la rencontre, et bien que le stade était plutôt chichement garni, embouteillage monstre pour quitter le parking... Nous y avons laissé la voiture et sommes allés à la sortie des vestiaires. Quelques mots échangés avec M. Preud'Homme, puis plus tard avec P. Léonard, l'occasion aussi d'entendre sur le vif les interview de Vanden Borre et de Caluwe... C'est finalement plus d'une heure après le coup de sifflet final que nous prendrons le chemin du retour.

 

Reste à espérer que ces deux premiers succès permettront au staff national de travailler sereinement pour dans un premier temps qualifier notre équipe pour l'Euro2008 et ensuite faire en sorte qu'elle soit à nouveau présente en Coupe du Monde dès 2010!

 

23:38 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |