22/11/2012

Le LOSC s'exporte !

Mais bon, reste quand même dans l'hexagone! 

 

Pour affronter le "géant" lyonnais, les nordistes leur ont donné rendez-vous ce 7 mars 2009 dans l'enceinte du Stade de France. A Saint-Denis, plus de 78.000 personnes seront là pour assister à ce top-match de Ligue1. D'ailleurs, comme indiqué sur le ticket de match : "Plus qu'un match, un évènement!". (en passant, 20EUR pour assister à une rencontre pareille.... faudrait peut-être que les dirigeants des clubs belges revoient leur politique tarifaire pour attirer du monde dans les stades!)

 

Bien avant le coup d'envoi, le spectacle commence! Banderolles, artistes sur la pelouse, ballon gonflable dans le stade! C'est jour de fête pour tous les supporters nordistes! Ils sont plus que confiant et ils ont de quoi l'être. Le LOSC semble bien être la seule équipe à ce moment à pouvoir rivaliser avec le maître absolu du foot français de l'époque.

 

La rencontre démarre cependant "calmement". Elle est bien plus tactique que féérique... Pas très palpitant à suivre quand on est là en étant plus ou moins neutre. Les quelques rares offensives menées de part et d'autre du terrain ne donneront pour ainsi dire aucune occasion franche.

A la reprise et dans les minutes qui suivent, Garcia effectue des changements qui se montreront payant. Vittek remplace Frau et quelques minutes plus tard, c'est autour d'un gamin de chez nous de monter au jeu. 

 

Eden Hazard monte sur la pelouse du Stade de France et il ne faudra qu'une petite dizaine de minutes pour que les Dogues prennent la maîtrise de l'entrejeu et donc du match. C'est donc fort logiquement que cet ascendant se matérialise par l'ouverture du score via Vittek. 1-0 pour le LOSC. Le stade s'embrase!

 

La rencontre aussi. Les lyonnais accélèrent le jeu et cherchent à ne pas repartir bredouilles. Les occasions, cette fois, se succèdent mais Malicki et sa défense restent intraitables. La volonté offensive de l'OL ouvre de nombreux espaces dont profitent finalement les lillois dans les derniers instants de la partie. Bastos scelle le score final à 2-0 en fusillant Vercoutre.

 

Les dirigeant du LOSC avaient tout fait pour que la fête soit grandiose, leurs joueurs ont eux tout fait pour qu'elle soit! Un tout grand moment de foot, du genre de ceux qu'on aime vivre sur place!

20:36 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.