01/04/2012

Olympique Lyon - RC Lens (29/09/2007)

Encore une histoire de foot français dans laquelle règne un arrière-goût de U2.... Via le forum, j'avais racheté quelques CD's à un autre fan. Ce dernier étant de Lyon, je suis descendu les chercher et en ai profité pour passer par Gerland!

L'Olympique Lyonnais y reçoit le RC Lens.

Le nordistes repartiront bredouille de leur déplacement.

Pourtant, les lensois se procureront la première occasion de la rencontre via l'ancien sociétaire du RSCA, Aruna Dindane. Réplique immédiate des lyonnais sur un dégagement raté, Baros frappe de peu à côté du but de l'ancien Rouche, Vedran Runje.

A la vingtième minute, il faudra un magistral arrêt-réflexe du gardien des Gones pour empécher Dindane d'ouvrir le score.

A partir de ce moment, l'Olympique prend lentement mais sûremment l'ascendant sur le Racing. Keita enroulera une frappe qui passera de peu au-dessus de la transversale puis quelques minutes plus tard, ce sera au tour de Fabio Santos de manquer de très peu le cadre lensois.

La domination lyonnaise finit par être concrétisée en but peu avant la mi-temps. Fabio Santos reprend victorieusement un centre de Baros. Gerland explose et les lensois ont de quoi être dépités... Le brésilien semblait bel et bien hors-jeu!

Il faudra attendre le dernier quart d'heure pour revoir quelque chose d'intéressant sur la pelouse. Après une phase sur laquelle les nordistes auraient dû obtenir un penalty, Boukari reprend un coup-franc de la tête et voit son ballon frôler la cage de Vercoutre qui n'avait esquissé le moindre geste.

Les lyonnais réagissent et, alors qu'un penalty aurait aussi pu être sifflé dans le rectangle lensois, l'action se prolonge. Toulalan récupère le ballon sur la gauche. Il le cède à Kallström qui double l'avantage des siens!

A la dernière minute du temps réglementaire, Benzema fixera le score définitif en marquant le troisième but lyonnais sur une action individuelle exceptionnelle.

Dans les arrêts de jeu, Govou aurait encore pu allourdir la note pour les nordistes, mais son envoi sera contré in extremis.

17:02 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.