24/03/2012

Première journée en Ligue2

Il n'aura pas fallu attendre longtemps entre la fin des vacances et la première rencontre officielle à l'étranger...

Pour l'entame du championnat de Ligue2 2007/2008, j'ai fait un saut de puce jusque Sedan. Le CSSA y affrontera le FC Gueugnon.

La ferveur des supporters ardennais, le temps ensoleillé, le fait que c'est le premier match.... plus de place en vente! 

Pas trop un problème pour moi. Nous sommes là (Renaud m'avait accompagné) de façon tout à fait "neutre", ni verts, ni jaunes. Nous faisons donc le tour du Stade Louis Dugaugez pour acheter des places visiteurs et suivrons la partie dans le bloc occupé par les supporters des "Forgerons".

Bien entendu, ce n'est pas du niveau d'un Real-Barça, mais la rencontre est plaisante à suivre. Le foot français reste un des plus techniques en europe. 

Début de championnat que chaque équipe veut entamer de la meilleure des manières, en gagnant. Le jeu est ouvert et relativement rapide. Encore pas mal d'approximations de part et d'autre, mais sur l'ensemble, c'est assez nettement que le CS Sedan-Ardenne domine son sujet. 

Les "Sangliers" auront le match en main mais sans parvenir à se montrer hyper-dangereux. La première mi-temps ne comptera d'ailleurs aucune occasion franche, ni d'un côté, ni de l'autre.... 

Gueugnon, en début de seconde période, profitera d'une boulette de l'entrejeu local pour se créer une première occasion réelle qui se transformera en premier but! Le stade s'en retrouve plutôt... refroidi....

Les locaux n'ont pas d'autre choix que de poser leur jeu et de tenter de combler au plus vite leur retard. Les minutes s'égrainent, mais les sedannais ne parviennent pas à revenir à hauteur de leurs opposants.

Les supporters redonneront vie au stade à une petite dizaine de minutes de la fin du temps réglementaire lorsque Bonnet parviendra enfin à égaliser.

Quelques minutes plus tard, alors que le pressing des "Sangliers" se fait de plus en plus intense, Boutabout réussi à donner l'avance à ses couleurs. Le stade explose et dans le vacarme, les supporters massés derrière le but exhultent, sautent, dansent et chantent leur joie, convaincu d'empocher la première victoire de la saison.

Je mettrais ma main à couper que la plupart d'entre eux n'ont même pas vu le 3-1 des oeuvres de Mokaké tombé dans les arrêts de jeu.

Le CSSA commence la saison en prennant 3 points "à la maison". Un début de campagne idéal quoi.

20:53 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.