04/11/2008

Atalanta BC - Udinese Calcio (20/12/2006)

Arrivé en matinée a Bergame, j'ai fais un petit tour dans la Cita Bassa avant de rejoindre l'Ostello. J'y ai laissé mes bagages avant de redescendre visiter
la ville.

2006_1223Image0003

2006_1223Image0004

2006_1223Image0021

Cita Bassa, la moderne tout d'abord. Partie financière et commerciale de la ville. Je suis ensuite monté a l'assaut de la Cita Alta, l'ancienne ville mediévale encore entourée de ses fortifications.


2006_1223Image0006

Je suis repassé par l'auberge pour deposer mes achats et me changer avant de rejoindre le stade de Bergame.
2006_1223Image0030

2006_1223Image0027


L'Atalanta a l'ambition de redevenir européenne... Je comprends qu'ils souhaitent construire un nouveau stade... Arrivé sur place environ 1h avant le coup d'envoi, j'ai trouvé sans peine un ticket. J'étais place dans la Curva Sud, je me suis placé dans l'angle du terrain.


2006_1223Image0011

Période de fête oblige, un tifo spécial a été organisé : chaque spectateur a reçu une étoile en frigolite dans laquelle est découpé le logo du club. Tout simple et du plus bel effet.


2006_1223Image0010

Les deux équipes sont à l'échauffement. Elles rejoignent les vestiaires via la Curva Nord, ce qui donne aux fervants bergamasques l'occasion de huer copieusement les adversaires du jour.


2006_1223Image0012

Le match commence. Le premier 1/4 d'heure sera à l'avantage de l'equipe locale qui aura cependant bien du mal à se montrer très dangereuse. Il faut dire que l'Udinese joue plutot frileusement (c'est de saison me direz-vous...)! Peu à peu, les noir-et-blanc sortent de leur coquille, mais le gardien local reste malgré tout moins sollicité que son vis-a-vis. Pendant ce temps, les étoiles de Noël en frigolite se revèlent d'une efficacité redoutable : les places
assises étant dessinées à mme le beton, le froid qu'il fait les rend particulièrement appréciables... La mi-temps est sifflée sur un score nul et logique.


2006_1223Image0013

A la reprise, j'entreverrai le premier but a travers la fumée degagée par les feux de bengale qui ont salué le retour des deux equipes. Le ballon, au sortir d'une phase confuse est poussé tout doucement dans le but... à 37 km/h! (C'est la première fois que je voyais un tableau d'affichage qui indiquait la vitesse du ballon lors d'un but! Je tenais à vous faire partager cette "découverte"!)


2006_1223Image0014

Moins de 6 min plus tard, l'Udinese recolle au score. Un ballon mal degagé est repris de facon fulgurante a l'entree du rectangle par De Martino. (93 km/h). A l'heure de jeu, une phase similaire donnera l'occasion à Pinzi de donner l'avantage aux
visiteurs. Sa frappe sera trop enlevée.

L'intensité du jeu retombe. l'Udinese semble se contenter du nul... Mais une seconde faute de De Martino sera synonime d'exclusion et fera qu'ils jouerons les 25 dernieres minutes a 10!


2006_1223Image0020

Fort de cette superiorité numérique, le locaux poussent mais sans parvenir à tromper la défense visiteuse qui aura plus d'une fois bien de la chance. En fin de partie les occasions tombent de l'autre côté, deux fois, coup sur coup, juste avant
que le 4eme arbitre n'annonce 5 min d'arrêt de jeu et c'est à la toute dernière minute que le but de la victoire tombe pour l'Udinese des oeuvres de l'insaisissable Pinzi!

Le retour vers l'auberge sera assez pénible... J'ai dû attendre plus d'une heure avant d'avoir un bus et mes tentatives pour trouver un lift sont restées infructueuses! Avant de rejoindre ma chambre, je me suis attardé un petit 1/4 d'heure sur Internet pour chercher voiture de location pour le lendemain... N'en trouvant pas, j'ai jeté l'éponge et ai été me coucher!

 

23:41 Écrit par Globe-trotter dans Général | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.