15/08/2006

Arsenal FC-FC Barcelone : Pluie d'Etoiles sur la ville lumière...

Une semaine après avoir vécu la finale UEFA 2005/2006, c'est vers Paris que je partais en quittant le bureau ce 17 mai...
 
Deux bonnes heures de route quasi sans embouteillage, ouf! Juste un peu ralenti à l'entrée de Paris et puis j'ai du pas mal tourner avant de trouver un endroit où me garer.

Pas trop loin du stade, je suis donc arrivé suffisament tôt pour en faire le tour complet avant de rejoindre ma place. Les deux équipes étaient encore sur le terrain à ce moment-là et les tribunes étaient déjà bien garnies. Après avoir entendu les prix auxquels certains tickets ont été revendus... j'étais bien content d'en avoir trouvé un à un prix "normal"!!!

La cérémonie annonçant la finale commence!

 

 

Elle se termine avec l'arrivée sur la pelouse des deux prétendants au titre européen : le FC Barcelone et Arsenal FC! Du beau spectacle en perspective!

 

 

Dès le coup d'envoi, les premières occasions tombent. Pour les Gunners tout d'abord par l'inévitable Titi Henry, mais il ne faudra que le temps de traverser le terrain pour que le Barça ne mette déjà en péril l'invincibilité de Lehman.

 

 

Le match est prenant et dès la 18ème minute, premier coup de théâtre! Les anglais se retrouvent à 10 suite à l'exclusion de leur dernier rempart!

 
En infériorité numérique, Arsenal se réorganise. Les catalans prennent alors fort logiquement la direction des opérations et se montrent bien plus dangereux que leur adversaire sans parvenir à trouver la faille...

Les anglais n'ont d'autre choix que de procéder en contre et là, la vitesse d'Eboue et de leur capitaine fait merveille. Moins de dix minutes avant la pause, Eboue est arrêté fautivement. Henry donne le coup-franc qui sera repris victorieusement par Sol Campbell. Il faudra quelques minutes pour que Barcelone ne réagisse et dans les arrêts de jeu, une frappe d'Eto'o fera trembler le poteau du but d'Almunia. C'est donc fort de ce petit avantage d'un but que Wenger retrouve son équipe au vestiaire.

Dès la reprise, les intentions de Rijkaard sont claires : il faut égaliser au plus vite! Le remplaçant de Lehman s'interposera sur les tentatives de Deco, Iniesta et Van Bronckhorst. Ronaldinho tentera sa chance à plusieures reprises mais n'arrivera jamais à cadrer...

 
Lancés à l'offensive, les catalans s'exposent bien évidement aux contres londoniens qui bénéficieront de deux superbes occasions de doubler la mise via Ljundberg et Henry. A chaque fois, Valdez sauvera les siens!
 
Le dernier quart d'heure à peine entamé, Eto'o libérait les siens et ses supporters! Son tir croisé à ras de terrre ne laissant aucune chance au portier d'Arsenal!

Cette égalisation galvanisa l'ensemble des "Blaugrana". Quelques minutes plus tard, Larsson isolait Belletti dont la frappe puissante, bien que déviée par Almunia, faisait mouche! Brisée par ces deux buts tombés coup sur coup, la formation anglaise ne parvenait pas à réagir, les espagnols n'eurent aucun mal à contrôler la fin de la rencontre.

Passé à deux doigts du succès, les londoniens précédèrent les barcelonais sur le podium.

C'est ensuite dans une ambiance de feu que l'équipe et le staff catalan s'y sont présentés pour y recevoir le plus prestigieux des trophées européens!

 

 

Je ne m'éternisai pas de trop et le temps de regagner la voiture, me voilà pris dans les premiers bouchons... Rues barrées, déviations... Je préfère m'arrêter et demander mon chemin plutôt que de tourner à l'aveuglette! Il me faudra une bonne trentaine de minutes pour être enfin sur l'autoroute. Je ferai un halte-café sur le trajet du retour, histoire de rester éveillé jusqu'à la maison... Il est finalement près de 4h du matin quand je rentre! J'ai bien essayé de me lever à 6, mais j'ai pas su...

23:31 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

14/08/2006

Arabie Saoudite-Belgique : l'un prépare le Mondial, l'autre son avenir...

Pour Michel et moi, retour en terre batave au lendemain de la finale de l'UEFA Cup!

 

Ce soir, au Wagner & Partners Stadion, antre du Fortuna Sittard, c'est à la rencontre amicale entre l'Arabie Saoudite et nos Diables Rouges que nous allons assister.

 

Absorbés par notre discussion, nous avons raté une sortie et du coup, nous arriverons dans le stade en ayant raté le coup d'envoi d'une bonne minute et nous aurons encore le dos tourné à la pelouse lorsque Caluwe donnera l'avantage aux belges dès la troisième minute!

 

Une fois installés, c'est à une petite partie plaisante que nous allons assister. Si de leur côté les arabes préparent la Coupe du Monde toute proche, notre équipe nationale, reprise depuis peu par René Vandereycken prépare elle son avenir à plus long terme...

 

Tout comme pour la rencontre précédente face au Luxembourg de Guy Hellers, notre nouveau sélectionneur a fait appel aux jeunes espoirs de notre pays. Certains ont un nom qui nous est déjà familier, d'autres doivent encore se faire connaître... Ils sont épaulés par quelques joueurs plus expérimentés comme Goor ou Léonard.

 

C'est sans vraiment forcer leur talent que les belges viendront à bout de cette équipe qualifiée elle pour le grand rendez-vous du football mondial en Allemagne.

 

Après la rencontre, et bien que le stade était plutôt chichement garni, embouteillage monstre pour quitter le parking... Nous y avons laissé la voiture et sommes allés à la sortie des vestiaires. Quelques mots échangés avec M. Preud'Homme, puis plus tard avec P. Léonard, l'occasion aussi d'entendre sur le vif les interview de Vanden Borre et de Caluwe... C'est finalement plus d'une heure après le coup de sifflet final que nous prendrons le chemin du retour.

 

Reste à espérer que ces deux premiers succès permettront au staff national de travailler sereinement pour dans un premier temps qualifier notre équipe pour l'Euro2008 et ensuite faire en sorte qu'elle soit à nouveau présente en Coupe du Monde dès 2010!

 

23:38 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |