18/01/2006

 

Le Brésil est KO debout pendant quelques minutes. Il repart à l'offensive mais les magiciens du touché de balle semblent brouillons. Toujours la même rengaine : ne pas confondre vitesse et précipitation! Et oui, même pour eux, c'est valable...

22:03 Écrit par Globe-trotter | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.